Comme le dit Fred Pellerin dans sa chanson Tenir debout, “C’est dans la pénombre que la lumière est belle !” … je rajoute à ça que.. encore faut-il avoir l’espoir que la lumière existe toujours quand on ne sait même plus où est situé l’interrupteur de la lumière !… Comme j’aime aussi le croire pour l’avoir vécu… “il faut être en forme pour être malade” car la médecine traditionnelle n’a malheureusement pas le temps de “prendre le temps” et les moyens de comprendre toutes ces démarches intérieures que nous vivons en cas de “choc corporel et/ou mental”. Je ne remercierai jamais assez Madame Noëlla Groleau, ergothérapeute en santé mentale d’avoir été mise sur mon chemin de “vie” à un moment où je croyais au plus profond de moi-même, avoir perdu l’espoir de retrouver la personne que j’étais avant cette opération. En 2005 j’ai subi l’ablation de la glande thyroïde.

L’invalidité ne devait durer qu’approximativement 1 mois. Dans mon cas.. l’histoire grave en moi, 2 années d’invalidité, 2 années à ne plus reconnaître la femme que j’étais avant l’opération. L’ablation de cette glande avait totalement déséquilibré … ce que l’on croit acquis … “notre identité” ! Mme Groleau a su, par son professionnalisme, par des exercices, par des suivis, par un support empathique, m’amener, à mon rythme, à faire renaître la femme active que j’étais avant l’opération. Je crois sincèrement qu’une approche humaine telle que reçue par Mme Groleau, mérite d’être fortement recommandée. L’humain a besoin d’humains pour vivre. Vivre isolée dans la maladie est le pire sentiment d’abandon que nous pouvons ressentir. L’aide de professionnels tel que Mme Noëlla Groleau qui nous tient la main et nous ramène sur le bon chemin, c’est “vital” ! Bravo, et bonne continuation !

Anne St-Hilaire – Présidente fondatrice et Conférencière – Centre La Tienda, d’ici à Compostelle inc.