« L’ergothérapie permet aux personnes d’organiser et d’accomplir les activités qu’elles considèrent comme importantes :  

  • Prendre soin de soi et d’autres personnes;
  • Se réaliser sur les plans personnel, scolaire et professionnel;
  • Se divertir, par exemple par les loisirs;
  • Se développer, notamment par le jeu.

L’activité est au cœur de l’ergothérapie. Elle en constitue l’objet d’expertise et le moyen thérapeutique privilégié. »

https://www.oeq.org

Les ergothérapeutes d’Ergotravail ont participé à titre de spécialistes à la série podcast « La grande noirceur » portant sur la dépression chez les travailleuses et travailleurs autonomes.

En 8 épisodes, la série en baladodiffusion couvre les différents aspects de la dépression en donnant la parole aux travailleurs autonomes de différents horizons et aux professionnels de la santé.

https://www.baronmag.com/2018/03/grande-noirceur-lancement/

Revivre, c’est d’abord un organisme présent pour toute personne étant touchée par les troubles anxieux, la dépression ou le trouble bipolaire.

Revivre, c’est aussi un organisme permettant d’en savoir davantage sur les troubles anxieux et de l’humeur.

Revivre, c’est un mot porteur d’espoir qui signifie que oui, il est possible et réalisable d’avoir une bonne santé mentale tout en vivant avec une maladie mentale, et qu’il existe des outils pour y arriver.

Revivre, c’est reprendre du pouvoir sur sa santé.

http://www.revivre.org

Programme de soutien à l’autogestion de l’anxiété, de la dépression et de la bipolarité.

http://javance.revivre.org

La Fondation québécoise du cancer soutient les personnes atteintes et leurs proches, ici au Québec, par des services axés sur leurs besoins et préoccupations quotidiennes. Nous sommes là, au cœur de l’épreuve, pour écouter, informer, réconforter, accompagner et héberger les Québécois que le cancer vient bouleverser.

https://fqc.qc.ca/fr

Comme le dit Fred Pellerin dans sa chanson Tenir debout, “C’est dans la pénombre que la lumière est belle !” … je rajoute à ça que.. encore faut-il avoir l’espoir que la lumière existe toujours quand on ne sait même plus où est situé l’interrupteur de la lumière !… Comme j’aime aussi le croire pour l’avoir vécu… “il faut être en forme pour être malade” car la médecine traditionnelle n’a malheureusement pas le temps de “prendre le temps” et les moyens de comprendre toutes ces démarches intérieures que nous vivons en cas de “choc corporel et/ou mental”. Je ne remercierai jamais assez Madame Noëlla Groleau, ergothérapeute en santé mentale d’avoir été mise sur mon chemin de “vie” à un moment où je croyais au plus profond de moi-même, avoir perdu l’espoir de retrouver la personne que j’étais avant cette opération. En 2005 j’ai subi l’ablation de la glande thyroïde.

L’invalidité ne devait durer qu’approximativement 1 mois. Dans mon cas.. l’histoire grave en moi, 2 années d’invalidité, 2 années à ne plus reconnaître la femme que j’étais avant l’opération. L’ablation de cette glande avait totalement déséquilibré … ce que l’on croit acquis … “notre identité” ! Mme Groleau a su, par son professionnalisme, par des exercices, par des suivis, par un support empathique, m’amener, à mon rythme, à faire renaître la femme active que j’étais avant l’opération. Je crois sincèrement qu’une approche humaine telle que reçue par Mme Groleau, mérite d’être fortement recommandée. L’humain a besoin d’humains pour vivre. Vivre isolée dans la maladie est le pire sentiment d’abandon que nous pouvons ressentir. L’aide de professionnels tel que Mme Noëlla Groleau qui nous tient la main et nous ramène sur le bon chemin, c’est “vital” ! Bravo, et bonne continuation !

Anne St-Hilaire – Présidente fondatrice et Conférencière – Centre La Tienda, d’ici à Compostelle inc.

La rencontre de Marie-Hélène demeurera toujours un moment déterminant dans mon retour à la vie. Mes assureurs m’ont suggéré l’aide d’une ergothérapeute en santé mentale en vue de mon retour au travail. Je vivais alors une très grande épreuve : le décès tragique de mon conjoint à 47 ans et le décès subit de deux amis très chers, à l’intérieur d’une période de huit mois. J’éprouvais des problèmes de sommeil, de manque d’énergie et de concentration et j’avais un sentiment d’être une mère incompétente en plus de croire que je n’arriverais plus à effectuer mon travail d’avocate. L’empathie et le très professionnalisme de Marie-Hélène m’ont permis de vivre une démarche thérapeutique, dans laquelle je me suis sentie comprise, respectée et encouragée. Elle m’a appris à résoudre des problèmes et m’a transmis des outils qui me servent quotidiennement dans toutes les sphères de ma vie. Marie-Hélène a été la bougie d’allumage de mon retour à la vie et mon retour au travail a été couronné de succès pour le plus grand bénéfice de mes filles et de mes compagnons de travail. J’ai bénéficié du support de Marie-Hélène il y a plus d’un an et je peux affirmer aujourd’hui que mon rétablissement est très bien consolidé. J’ai beaucoup de gratitude envers Marie-Hélène et je remercie les gens qui l’ont mis sur ma route au bon moment.

France B.